Boiterie

La boiterie n ' est qu ' un symptôme , dont il faut , bien entendu , découvrir la cause pour pouvoir entreprendre un véritable traitement . Certes la mise au repos et l ' administration d ' un antalgique peuvent parfois suffire à résoudre le problème . Mais souvent , il n ' est que la compétence du vétérinaire pour soulager l ' animal .

 

COMMENT IDENTIFIER UNE BOITERIE

Ce n ' est pas chose facile , surtout lorsque l ' animal continue à prendre appui sur ses quatre pattes . Il existe cependant  plusieurs types de boiteries selon le siège de la lésion : ainsi , une boiterie du genou n ' est pas identique à une boiterie de l ' épaule . Pour reconnaître une lésion du membre antérieur , il suffit d ' examiner l ' animal en mouvement en se plaçant face à lui : lorsqu ' il pose la patte qui le fait souffrir , son encolure fléchit . Une lésion du membre postérieur est plus délicate à repérer , mais il faut procéder de la mème façon , en se plaçant derrière le chien .

De que le membre concerné a été identifié , il reste à déterminer le niveau de la lésion . Pour cela , on regardera avec attention l ' état des coussinets plantaires , des ongles , des espaces interdigitaux , où peuvent venir s ' insinuer des corps étrangers  ( petits graviers , épillets , morceaux de verre , etc.....) . Lorsque tel est le cas , l ' extraction de " l ' écharde " suffit pour que le chien retrouve l ' usage normal de son membre bléssé .

A l ' examen des doigts succède celui des différents rayons osseux et des articulations qui les unissent ; les muscles , les tendons et les ganglions lymphatiques sont , eux aussi , l ' objet d ' un examen attentif . Parfois , il est indispensable de recourir à la radiographie , voire à l ' échographie ou à la scanographie . Des tests neurologiques peuvent également être envisagés et une éléctromyographie ( examen permettant de confirmer l ' éxistence d ' une lésion nerveuse ) peut être pratiquée .

Pour expliquer une boiterie , on recherche donc , en premier lieu , une lésion siégeant à un niveau quelconque d ' un membre ; cependant , il ne faut pas négliger l ' éventualité d ' une lésion située sur la colonne vertébrale , à l ' un des niveaux d ' émergence des nerfs rachidiens .

 

ETHOLOGIE DES BOITERIES

Les lésions susceptibles d ' engendrer une boiterie sont d ' une grande diversité , en rapport avec la variété de leurs localisations possibles .

La présence d ' un corps étranger est généralement découverte à l ' occasion d ' un examen externe ; une réserve s ' impose toutefois pour les blessures provoquées par des plombs , car il arrive que ces derniers ne laissent aucune trace visible . A ce propos , il est important de signaler que la présence de plmobs n ' est pas forcément à l ' origine de douleurs importantes , mais qu ' elle peut être totalement indolore et découverte fortuitement .

Les articulations sont parfois le siège d ' inflammations ( arthrite ) , foulures , de luxations , de phénomènes dégénératifs ( arthrose ) .

Les os , pour leur part , sont succeptibles d ' être fracturés , félés ou envahis par un processus tumoral , tandis que les muscles et les tendons peuvent être enflammés , déchirés , désinsérés , être l ' objet d ' une dégénérescence ou d ' une évolution tumorale .

Une phlébite ou une lymphangite affectant respectivement les vaisseaux sanguins et lymphatiques sont quelquesfois responsables de boiterie , tout comme peuvent l ' être certaines atteintes du système nerveux ( moteur ou sensitif ) siégeant en un point quelconque situé entre la moelle épinière et les ramifications périphériques .

 

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DES BOITERIES

Si le diagnostic a révélé l ' existence d ' une lésion , c ' est vers la guérison de celle-ci que doit s ' orienter la thérapeutique , car la disparition de la boiterie en dépend . Bien souvent , cependant , il ne peut être posé de diagnostic précis , et , pour soulager l ' animal , on a donc recours à un traitement symptomatique .

le repos est le meilleur des traitements . Habituellement , il est difficile à imposer ; aussi , pour l ' obtenir , on utilise des moyens chimiques de contention comme les tranquilisants .

Les antalgiques , donnant des résultats variables , c ' est bien souvent aux anti-inflammatoires qu ' il faut faire appel pour calmer la douleur . Ces derniers peuvent appartenir au groupe des stéroidiens ( cortisone ) ou des non-stéroidiens ( AINS ) .

L ' administration d ' anti-inflammatoires doit être entourée de précautions . en fait , ces médicaments ne doivent être utilisés que sur préscription du vétérinaire , lequel décidera de la forme à utiliser - comprimés , suppositoires , ampoules injectables , etc - , car ils présentent une certaine toxicité , redoutable surtout pour les animaux agés .

 



SI VOTRE CHIEN BOÎTE

 

• Tentez de repérer la patte malade

• Donnez-lui un antalgique de faible toxicité ( aspirine )

• Mettez-le au repos

• Ne prenez jamais l ' initiative de lui poser une attelle

• Si l ' animal semble souffrir beaucoup , si les lésions vous paraissent importantes ou si la boiterie persiste au-delà de trois jours en dépit du repos et de l ' administration d ' antalgique , consultez le vétérinaire .

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site