Les vaginites

Observer un écoulement purulent  à la commissure vulvaire d ' une chienne ne signifie pas que celle-ci soit atteinte  d ' une métrite . Il n ' est en effet pas rare  que  seul le vagin soit le siège  d ' une inflammation , de nature infectieuse ou non .

Parfois , l ' écoulement peut etre tellement abondant qu ' on a du mal à croire que seul le vagin est touché , c ' est pourtant bien le cas .

Les chiennes atteintes de vaginites s ' adonnent à un léchage fréquent de la vulve et souffrent manifestement d ' inconfort lorsqu ' elles s ' assoient . Il existe chez les chiennes impubères une forme particulière de vaginite qui rétrocède spontanément à la puberté ( vaginite de la chienne impubère ) . C ' est heureux parce que le traitement est en général infructueux .

Chez une chienne adulte , une vaginite peut etre d ' origine bactérienne , virale ( herpès virus ) ou due à une tumeur ou à un corps étranger ....Le vétérinaire procède toujours à un examen local soigné avant de trancher entre métrite et vaginite et d ' en diagnostiquer l ' origine .

Les vaginites bactériennes sont très souvent traitées à l ' aide d ' irrigations locales et d ' antibiotiques classiques ( type clamoxyl ) par la bouche , par administration vaginale ou en injection . En effet , il est la plus part du temps inutile de procéder à une recherche de germes en laboratoire étant donné que le vagin renferme de nombreuses bactéries souvent non véctrices de maladies et qu ' on en retrouvera très souvent si on prélève sur un écouvillon du mucus vaginal et qu ' on le porte dans un laboratoire d ' analyses .

Attention : il ne faut pas faire saillir une femelle atteinte de vaginite pour ne pas qu ' elle risque de contaminer son partenaire masculin . Pour tenter de lui faire porter des chiots , pensez à l ' insémination artificielle en semence fraiche .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×